Ferrari ou l’épopée du « Cavallino Rampante ».

Au travers de l’Histoire de la course automobile, il est une marque qui fait rêver petits et grands depuis son avènement, sous l’égide du célèbre cheval cabré. Une image du reste empruntée à un émérite pilote de guerre, fils du comte Barraca. Lequel enjoindra Enzo Ferrari à l’utiliser dès 1923 ; arguant que ce dessin pas comme les autres porterait bonheur au pilote ainsi qu’à ses créations.
Cela parce que dès 1939 (et seulement un an après avoir obtenu la direction d’Alfa Corse), ce passionné de vitesse entreprend de fabriquer ses propres véhicules de courses. Des véhicules d’exception qui deviendront de véritables légendes et formeront le mythe Ferrari … toujours auréolés du légendaire emblème.
Cependant, connaissez vous réellement ce logo que l’on ne présente plus ?
Retour sur l’épopée de l’identité visuelle Ferrari.

Le « Cavallino Rampante » des Barraca.

Même les plus indifférents à l’univers automobile ne peuvent se méprendre sur l’appartenance de ce cheval furieux, prêt à pourfendre les airs d’une impétueuse ruade. Dans l’imaginaire populaire, il suffit à évoquer la Maison Ferrari et ses petits bijoux ivres de vitesse. Cependant, saviez vous que si la firme l’adopte dès ces débuts ; elle le partage aussi avec les escadrilles du légendaire 10e groupe de chasse de l’aviation italienne ? A vrai dire, comme évoqué plus haut, il fut offert à Enzo Ferrari par le père d’un pilote italien émérite, Francesco Baracca, officiant au cœur du Piemonte reale. Et le fameux cheval faisait alors figure d’hommage à la famille de ce dernier ; laquelle était connue pour ses écuries équestres. Cela dit, le dessin en était alors un peu différent, puisque blanc sur fond rouge. Mais à la mort du pilote, ses coéquipiers décident de remplacer le blanc par du noir, rendant ainsi hommage à leur compagnon décédé. Et font de ce cheval fougueux l’ambassadeur de leur régiment. Tradition qui perdure aujourd’hui encore.

L’emblème Ferrari.

Bien entendu, Enzo Ferrari adopte volontiers ce symbole pour en doter ses somptueux bolides. Il faut dire que ce dernier caractérise à merveille la grâce, la rapidité et la puissance des créations automobiles de la firme. Cependant, ce pilote de génie lui apporte quelques modifications destinées à se l’approprier véritablement et à en faire l’un des représentants phares de l’identité Ferrari. Ainsi, il en change radicalement la colorimétrie, remplaçant le fond rouge par du jaune d’or. Un choix qui n’est pas anodin puisqu’il s’agit là de la couleur de sa ville natale ; la belle Modène. Et ce rutilant jaune d’or sera par la suite complété par une bande aux couleurs du drapeau italien.

Dès lors, le logo Ferrari était né et allait enflammer l’imaginaire de générations entières de passionnés de sports automobiles …

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.