Ferrari fait son cinéma – Partie 2/2

Si la Ferrari a incontestablement fait recette sur le petit écran, rassurez-vous ; le cinéma ne l’a pas boudée pour autant ! Bien au contraire, elle y a joué les vedettes de charme en de très nombreuses occasions. Petit tour d’horizon de ces films qui ont contribué à faire de la Ferrari une véritable star du grand écran …

La Ferrari sur grand écran.

En effet, la mythique voiture a donné la réplique à des acteurs aussi célèbres que Will Smith (dans Bad Boys 2 en 2003), Pierce Brosnan (dans James Bond : Goldeneye sorti en 1995) ou encore le grand All Pacino lui-même dans Scent of Woman  ; un très beau drame américain sorti en 1992 mettant un scène l’amitié entre un vieux colonel aigri et dépressif et un étudiant du New-Hampshire ; jeune et pauvre. Dont les histoires se heurteront de plein fouet au volant d’une Ferrari lancée à toute allure sur les routes de la Nouvelle-Angleterre … Et que dire de la saga Fast & Furious  ; plébiscitée par tant d’amateurs de belles voitures et de tuning ? Là aussi, Ferrari fait partie intégrante du casting. Et les modèles qui défilent à l’écran sont au moins autant attendus que les plus grandes stars de la franchise ! En outre, la célèbre voiture au Cavallino Rampante est bien évidemment au centre de tous les biopics réalisés sur son illustre créateur  : Ferrari en 2003 ou Enzo Ferrari : le film en 2005. Sans parler du très attendu Enzo Ferrari de Michael Mann, dans lequel celui que l’on surnommait volontiers le Commendatore (c’est-à-dire le commandeur) sera incarné par Hugh Jackman. Et si l’histoire devrait être centrée sur l’année 1957 et le drame des Mille Miglia (où la sortie de route d’une Ferrari causa la mort d’une quinzaine de spectateurs venus observer une course automobile) qui fit chanceler l’entreprise familiale ; nul ne doute que le légendaire bolide y sera également mis à l’honneur ! Du reste, en attendant cette alléchante production hollywoodienne, pourquoi ne pas voir (ou revoir) Le Mans 66  ; film qui retrace la course des 24 heures du Mans de 1966 et revient sur les rapports entre Henri Ford II et Enzo Ferrari ? Certes, il s’agit là avant tout d’une histoire d’hommes, d’une histoire de rivalités, de rêve et d’innovations … Mais les amateurs de beaux véhicules et plus encore de Ferrari ne devraient pas être déçus.

Car tous ces films ont cela en commun qu’ils donnent au rêve d’Enzo Ferrari toujours plus de substance. Et continuent à tisser l’extraordinaire légende Ferrari … Et ce, bien au delà de l’écran …

Cet article est une contribution libre rédigée par un auteur partenaire et non par la société elle-même.